Le dernier venu dans la famille ! C'est à lui que nous devons la majorité de nos photos pour cette saison 2019-2020. Vous l'avez peut-être croisé, mais il devait être caché derrière son appareil photo, que ce soit pour nos plus jeunes, nos seniors ou nos féminines. Une fois l'appareil tombé, c'est le sourire aux lèvres que Quentin entame la conversation. 

Merci à lui pour son temps et ses albums qui permettent de mettre en valeur tous les acteurs du club !


Peux-tu te présenter ?


Quentin Horvais, 28 ans, de Melesse, diplômé de commerce à de La Salle. J’ai commencé  le sport avec le judo, puis, ayant un papa footballeur (arrière droit en drh durant 6 ans), je me suis mis au football comme attaquant en jeune, et en seniors j’ai joué tous les postes, sauf gardien et défenseur central. Je pense que je me suis toujours battu pour le collectif.


À l’âge adulte, j’ai voulu ouvrir mon champ de compétences, en découvrant plusieurs secteurs, et avec l’argent mis de coté, j’ai pu acheter mon premier appareil photo en 2013. J’ai voyagé dans Rennes et en Ille et Vilaine pour mettre en valeur les bretons, les paysages. 


Par la suite, j’ai cherché des visages pour faire du portrait, puis j’ai commencé la photo de concert, en boite de nuit, événements pour faire un max de rencontres. J’ai pris très peu de vacances finalement. Un jour on m’a recommandé la photo de sport, pour ça il faut un objectif avec un zoom plus grand pour "choper" les actions. J’ai donc été sur plusieurs terrains dans différentes communes et à la Piverdière pour le Stade Rennais, avant d’être dans le club de l’Espérance Chartres de Bretagne. 



Quel est ton rôle au club ? 


Je suis photographe pour toutes les catégories allant des plus petits jusqu’aux vétérans. J’essaie de laisser des souvenirs pour tout le monde.



Quel regard as-tu sur le club ? 


C’est un club structuré, travaillant dans l’ombre, qui donne une grande place à ses bénévoles et à ses éducateurs, pour faire progresser leurs équipes. Je dirai aussi accueillant et reconnaissant.



En dehors du foot et de la photo, as-tu d’autres passions ?


La danse en général. J’ai donc pris des cours de danse comme le break dance et le new style (danse hip hop debout), la danse à deux (avec une femme bien sur) m’attire aussi. 

Je dessine des portraits au crayon gris et du paysage à la craie pastel. J’aime la musique, regarder des sketchs, me cultiver. Faire d’autres sports comme le vélo, le ping-pong, le tennis, etc ...

De plus en plus,  je vais à la campagne au bord du canal et de la mer faire des randonnées.



A choisir : "maison ordinaire dans un endroit extraordinaire" ou "maison extraordinaire dans un endroit ordinaire" ? 


J’ai toujours vécu simplement, donc c’est l’endroit extraordinaire. J’adorais aller dans la ferme de mes grands-parents, c’est assez authentique, entouré d’animaux, du jardin et proche des forêts. Il fallait souvent réfléchir pour améliorer son quotidien et aussi pour entreprendre, c’est assez inspirant finalement.



Le mot de la fin


En 2018, j’ai eu une maladie oculaire aux deux yeux, le kératocône (pas commun pour un photographe ...). C’est un problème de la cornée qui me donnait 4,5/10 à l’œil gauche et un peu plus à l’œil droit avec mes lunettes de correction. C’était assez gênant pour toutes taches à effectuer, entraînant des douleurs chroniques. Je me suis fais opérer pour clairement améliorer ma vie quotidienne. 

Pour dire, qu’il faut toujours être patient, apprendre la sagesse. On se relève toujours quand on est persévérant.


Créé le 07-06-2020 21:21 par Léo.



SAISON DU CLUB

PHOTOS